Economie-emploi

Orolia (Sophia) remporte le Prix de l'Audace Créatrice 2010

C'est Orolia, une société dont le siège se trouve dans la technopole, qui a remporté le prix. Il a été remis à son Pdg, Jean-Yves Courtois, vendredi à Matignon par François Fillon, Premier ministre. Spécialisé dans les équipements électroniques de haute précision pour les applications de positionnement, de navigation et de timing les plus critiques, le groupe avait été nominé avec quatre autres sociétés à haute performance : Seloger.com, ETC Industries, Octo Technology et Mastrad.

Une très belle distinction pour Orolia à Sophia. Le groupe, spécialisé dans les équipements électroniques de haute précision pour les applications de positionnement, de navigation et de timing les plus critiques, a remporté le Prix de l'Audace Créatrice 2010. Le prix a été remis à son Pdg, Jean-Yves Courtois, vendredi midi par François Fillon à l’hôtel de Matignon en présence du jury présidé par Marc de Lacharrière, Président de Fimalac. Cette distinction est d'autant plus remarquable que le groupe Orolia avait été nominé avec quatre autres sociétés françaises de très haut niveau comme SeLoger.com (immobilier sur Internet qui a fait récemment l'objet d'une proposition de rachat par le groupe allemand Springer à hauteur de 500 M€), ECT Industries (équipements électroniques) et Octo Technology (services informatiques) et Mastrad (ustensiles de cuisine). Quatre sociétés exceptionnelles de par leur dynamisme.

Créé en 1995 par Marc de Lacharrière, parrainé par Le Figaro et le Journal des Finances, ce prix récompense une entreprise française cotée en Bourse, particulièrement dynamique, ayant réussi à faire progresser simultanément ses résultats, sa rentabilité et ses effectifs sur le territoire national. Au micro de BFM, la radio de l'économie, Marc de Lacharrière avait insisté notamment sur le fait qu'avec Kannad, une des filiales d'Orolia, le groupe sophipolitain avait réussi en quelques années à peine de se hisser au sommet devenant l'un des deux leaders mondiaux des balises de détresse.

"C’est un grand honneur et une véritable fierté pour le conseil d’administration, l’équipe dirigeante et toutes les équipes opérationnelles du groupe d’être ainsi distingués par un jury et un prix aussi prestigieux", a déclaré Jean-Yves Courtois, le Pdg d'Orolia. "C’est un hommage rendu à la prise de risque et au courage dont nos équipes font preuve pour gérer et développer vigoureusement une entreprise très pluriculturelle, sur un marché dynamique et globalisé. J’y vois également la preuve de l’alliance très vertueuse entre un actionnariat patrimonial et familial d’une part, qui donne de la stabilité et une vision moyen terme à risque calculé, et la bourse d’autre part, qui pousse à la performance et au professionnalisme en termes de management et de gouvernance. Orolia n’aurait jamais été ce qu’il est aujourd’hui sans la création d’Alternext et sans les FCPI, qui y jouent un rôle absolument crucial pour le développement des ETI high-tech", a ajouté le Pdg.

Retour