Aménagement, Economie-emploi

Chateauneuf : Starteo ou la vision cohérente et solidaire du développement économique

Pépinière d’entreprises associée à un centre de télétravail, Starteo, inaugurée le 20 septembre à Pré-du-Lac, sur la commune de Chateauneuf, est un ensemble unique dans le département.

"Ce complexe, unique dans le département et en région PACA, accueillant de jeunes chefs d’entreprise en devenir et des salariés adeptes du télétravail, prouve la volonté de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis de favoriser le développement économique sur l’ensemble du territoire, de faire preuve de solidarité envers toutes les communes et d’esprit d’innovation et d’audace". Jean Leonetti a rappelé en ces termes la politique de la CASA en inaugurant Starteo un bâtiment flambant neuf destiné à accueillir de jeunes chefs d’entreprises et des salariés adeptes du travail à distance, les "télétravailleurs", à Pré-du-Lac, sur la commune de Châteauneuf.

1,6 millions d’euros financés par la CASA

C’est d’ailleurs en présence du porteur de ce projet, Jean-Pierre Maurin, maire de Châteauneuf et vice-président de la CASA délégué à l’environnement, de Marc Daunis, sénateur, maire de Valbonne, vice-président de la CASA en charge du développement économique et de Michel Rossi, maire de Roquefort-les-Pins, vice-président de la CASA délégué aux infrastructures communautaires et conseiller général représentant le président du Conseil général, Eric Ciotti, que les visiteurs ont pu découvrir un bâtiment fonctionnel au design résolument moderne et épuré, équipé de panneaux photovoltaïques et de récupérateurs des eaux pluviales pour limiter l’impact sur l’environnement et favoriser les économies d’énergies.

"Starteo" propose 15 bureaux de tailles différenciées, de 9 à 30 m2, équipés de 1 à 4 postes de travail, pouvant héberger un total de 34 personnes. Les occupants auront, en outre, à leur disposition deux salles de réunion, un espace "services" avec photocopieuse et fax notamment, ainsi qu’une aire de détente.

Le coût total du projet s’élève à 2 300 000 euros, co-financé par la CASA, à hauteur de 1 644 000 euros, par le conseil général des Alpes-Maritimes (591 000 euros) et le conseil régional Provence- Alpes-Côte d’Azur (65 000 euros).

Les avantages sont multiples et pour tous les partenaires. D’un côté, de jeunes entrepreneurs bénéficient d’un loyer aidé et d’un accompagnement dans le lancement de leurs projets. De l’autre, des salariés vivant dans le moyen-pays et aux portes de Sophia Antipolis, profitent des avantages du travail à distance sans avoir le sentiment, frustrant, d’être isolé à domicile, coupé du monde de l’entreprise avec son lot de confrontations enrichissantes et de convivialité. Enfin, la collectivité est en mesure d’équilibrer financièrement cette activité, la "pépinière d’entreprises" permettant de lancer l’expérimentation de l’activité de télétravail.

Retour