Economie-emploi, Environnement

Sophia : double première mondiale pour la centrale thermodynamique solaire de SAED

Intégrée dans le projet de "smart grid" PREMIO (Production Répartie, EnR et MDE, Intégrées et Optimisées) porté par le pôle de compétitivité Capénergies, la centrale de la société Sophia Antipolis Energie Développement qui est inaugurée aujourd'hui vendredi annonce deux premières mondiales : première centrale solaire électrique basse température avec stockage et première centrale solaire pilotée comme une centrale électrique d’énergie fossile "classique".

C'est une double "première mondiale" que promet Sophia avec l’inauguration officielle de la centrale thermodynamique solaire de la société Sophia Antipolis Energie Développement. Une inauguration qui a lieu aujourd'hui vendredi à 14h30 au Centre Energétique et Procédés de Mines– Paris Tech. Labellisé par le pôle de compétitivité de Capénergies et installé sur le toit du nouveau bâtiment de l’Ecole des Mines de Paris à Sophia Antipolis, ce prototype de centrale s'annonce en effet comme une première mondiale à double titre.

Pilotée dans le cadre du projet de "smart grid" PREMIO

Il s'agit d'abord de la première centrale de production électro-solaire thermodynamique à basse enthalpie au monde, avec stockage d’énergie intégré, adaptée à tous les pays du bassin méditerranéen et notamment aux zones de réseaux électriques fragiles. Ensuite, c'est la première centrale thermodynamique pilotée dans le cadre d’un "smartgrid" (réseau intelligent du futur), en l’occurrence le smart grid PREMIO (Production Répartie, EnR et MDE, Intégrées et Optimisées). C'est un projet développé par le pôle de compétitivité Capénergies et ses partenaires, dont SAED et l’Ecole des Mines, sur financement du Conseil Régional PACA. Il vise à démontrer que le couplage d’une production électrique à partir d’énergie solaire au réseau peut se faire en milieu urbain c'est-à-dire proche des grandes consommations. 

Le pilote de production d'électricité ainsi inauguré se présente donc comme une centrale solaire électrique basse température avec stockage, pilotée en tant que centrale solaire comme une centrale électrique d’énergie fossile "classique", ainsi que l'explique le directeur général Christian Lenôtre. Cette innovation permet la production d'électricité à base d’énergie solaire, énergie qui peut être sollicitée à la demande grâce à une fonction de stockage thermique, et ceci de la même manière qu’une centrale thermique classique.

Fournir de l'énergie thermique quand il n'y a pas de soleil

Tout l’intérêt de ce projet par ailleurs réside dans le fait que cette production électrique solaire est commandée en fonction des besoins électriques du réseau (et non de l’ensoleillement), le tout en recherchant un coût du kWh électrique en phase avec les marchés. SAED propose ainsi de faire une expérimentation qui permettrait d’atténuer la problématique à venir de la garantie et de la sécurité de l’approvisionnement de la région PACA, "presqu'île électrique" desservie par une seule ligne à très haute tension.

SAED (Sophia Antipolis Énergie Développement) est une start-up fondée en 2008, et dont l'un des fondateurs n'est autre que Pierre Laffitte, le "père" de Sophia Antipolis. La société a développé une technologie innovante de champs de capteurs solaires destinés à produire de l’énergie thermique industrielle (de 80°C à 130°C) à bas coût, et permettant l’utilisation d’une fonction de stockage thermique. C'est grâce à cette fonction de stockage qu'il est possible de fournir de l’énergie thermique quand il n’y a pas de soleil et quand des besoins sont à satisfaire. Un concept adapté pour produire soit de la climatisation, soit du chauffage urbain, soit du dessalement d’eau de mer, soit de l’électricité en fonction de la demande.

+d'infos

www.sophia-energie.com

Retour