Aménagement, Vivre ensemble

Le départ de Christian Guidobaldi, "l'accoucheur de la CASA"

Chargé de donner corps à la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis dès 2001 et nommé DGS (Directeur Général des Services) à sa création en 2002, Christian Guidobaldi a donné naissance et fait grandir la CASA dont l' équipe est passé "d'un orchestre de chambre" au départ à un"orchestre symphonique" de 500 personnes aujourd'hui. A l'occasion de son départ en retraite, la CASA lui a rendu un hommage appuyé.

Le président et les vice-présidents de la CASA réunis pour rendre hommage à Christian Guidobaldi, à l'occasion de son départ à la retraite.

Son regret visible de partir à la retraite, montrait combien Christian Guidobaldi s'était passionné pour sa fonction de DGS (Directeur général des services) de la CASA, la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis. Au vu du nombre de personnes (environ 200) qui participaient à la cérémonie de départ organisée dans la Maison des Associations à Antibes, ces regrets étaient partagés par ceux avec qui il avait collaboré pendant ces dix dernières années CASA et pendant les années précédentes passées dans l'administration territoriale.

Celui qui a "accouché" la CASA

Il faut dire que Christian Guidobaldi aura en quelque sorte "accouché" la CASA,.comme l'a souligné le président de la Communauté, entouré sur l'estrade de tous les vice-présidents. "C'est son bébé que nous fêtons ensemble", notait-il, en rappelant que la communauté d'agglomération était née le 1er mai 2002 et que dès 2001, en tant que DGS, Christian Guidobaldi avait eu à créer ex nihilo cette nouvelle structure. Un superbe challenge réussi. "Vous êtes parti en 2002 avec un orchestre de chambre et vous vous êtes retrouvés en 2011 avec un orchestre symphonique de 500 musiciens!", ajoutait le président.

Retraçant la carrière de son DGS, il évoqua ses études au lycée Masséna à Nice, son diplôme de l'ENTPE (Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat), son passage dans les services de l'Equipement, puis dès septembre 1987, son activité au service de la ville d'Antibes auprès de laquelle il avait été détaché. Dès 1992, Christian Guidobaldi a fait le choix de la fonction publique territoriale comme directeur général adjoint des services puis responsable du pôle aménagement et développement. Ses qualités d'architecte de l'aménagement, de concepteur font que tout naturellement c'est lui qui est choisi pour "construire" la CASA.

Tourné entièrement vers l'intérêt général

"C'est un DDE, il voit loin, il trace, force les gens qui travaillent avec lui à lever le regard un peu plus loin", a souligné le président de la CASA. "Il a porté la communauté pendant 10 ans. Il l'a fait grandir en la basant sur des valeurs, sur un projet, en dépassant les visions de clocher et en se tournant tout entièrement vers l'intérêt général." Christian Guidobaldi, aura eu aussi à cœur d'assurer la transmission et le passage de relais avec le nouveau DGS (Directeur général des services), Laurent Carrié, ancien sous-préfet. "La continuité a été bien assurée", s'est réjoui le président.

Ses regrets de "quitter le navire", Christian Guidolbaldi ne manqua pas de les exprimer. "Exercer un métier que l'on aime, c'est un vrai bonheur", insista-t-il. Certes, il ne rompra pas le lien totalement. Il mettra sa connaissance du territoire au service de l'entrée antiboise de Sophia, secteur où se construit la halle des sports et pour lequel une mission lui a été confiée. Mais c'est avec un pincement au cœur qu'il laisse la grande équipe de la CASA qu'il avait patiemment constituée en 10 ans. Une réelle émotion qui a traversé tout son discours. On peut comprendre que, pour son cadeau de départ, il ne souhaitait surtout pas la traditionnelle canne à pêche. Il a été entendu. C'est un iPad qui lui a été offert. Histoire de toujours rester connecté.

Beaucoup de monde dans la salle pour cette cérémonie.

Retour