Aménagement, Environnement

La station d’épuration

La station d’épuration des Bouillides à la pointe. Elle devient ainsi la première en France à traiter les micropolluants. Valbonne

Les travaux d’agrandissement et d’amélioration de la qualité de l’eau ont transformé la station d’épuration des Bouillides. L’équipement devient ainsi le premier en France à traiter les micropolluants tels que les pesticides, les résidus de traitements médicamenteux.

Les travaux auront coûté 15 millions d’euros, dont 9,5 financés par les communes membres du syndicat intercommunal de gestion de la station et 5,5 par l’Agence de l’eau, la Région et le Conseil Général. Ces aménagements permettent ainsi d’avoir un temps d’avance sur la législation.

La station d’épuration des Bouillides à la pointe
Celle-ci impose la réduction des micropolluants d’ici 2015 et leur élimination dans le milieu naturel en 2021. Les enjeux sont importants puisque la Bouillide se jette dans la Brague qui alimente la nappe phréatique d’Antibes et se jette dans la mer.

Retour