Aménagement, Environnement, Vivre ensemble, Transports

L’avenir se prépare, le bus-tram arrive

Ce service assuré par un véhicule routier moderne et à grande capacité transformera en profondeur l’organisation des déplacements et répondra aux défis du développement durable. Ce nouveau dispositif répondra à un besoin urgent : assurer une desserte de proximité régulière entre le centre-ville d’Antibes et Sophia-Antipolis en site propre. Au service de tous, il facilitera nos déplacements quotidiens.

Dénommé bus-tram, sa mise en service est prévue à l’horizon 2017. Au service de tous, il facilitera nos déplacements quotidiens.

> Les 3 objectifs du bus-tram

  • Faciliter les déplacements en créant un système de transport performant et fiable. Il s’agit de garantir à tous la possibilité de se déplacer librement dans des conditions maîtrisées de coût et de durée de trajet. Ces déplacements seront également facilités par une prise en compte de tous les modes complémentaires, vélo et marche à pieds, le long de l’itinéraire.
  • Préserver l’environnement en réduisant nos consommations d’énergie et la pollution de l’air. L’objectif est de maintenir la qualité de vie qui fait la richesse et l’attractivité de notre territoire. Il faut assurer les meilleures conditions pour la santé publique et la qualité de l’air. Faire baisser le niveau du bruit, du stress, des accidents de la route sont autant de défi s que le bus-tram permettra de relever.
bus-tram
  • Accompagner le développement de la Communauté d’agglomération en dessinant le territoire de demain et en soutenant son économie. En effet, garantir l’accessibilité aux emplois, aux services, aux commerces, aux zones d’habitation et aux autres modes de transport est la condition du maintien du dynamisme économique dans un secteur où la capacité de déplacement est limitée aux heures de pointe. Le projet rend possible les développements urbains et la poursuite de la croissance économique du territoire.

> Pourquoi un bus-tram ?

Le bus-tram est un véhicule d’environ 18 mètres de long articulé en deux parties. Bien qu’il dispose de roues à la manière d’un bus, l’intérieur du véhicule est similaire à celui d’un tramway, et son plancher bas permet une meilleure accessibilité, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Ce véhicule dispose donc des avantages du bus (accès aux mêmes voies que les voitures, économies d’énergie) et du tramway (confort de voyage, accessibilité, fréquence de passage, grande capacité de voyageurs) sans leurs inconvénients respectifs.

> Un tracé optimisé

Sur 9,5 km en site propre, le bus-tram reliera directement la technopole de Sophia-Antipolis et le Pôle d’échanges d’Antibes et comprendra 17 stations. Le tracé comporte un tronc commun de la gare ferroviaire d’Antibes jusqu’au quartier des Trois Moulins, puis deux branches pour relier Sophia-Antipolis :

  • L’une vers le nord, vers le quartier Saint-Philippe à Biot et le campus Sophi@Tech
  • Et l’autre vers l’ouest, en direction de la future zone d’activités des Clausonnes à Valbonne.

> Tout le potentiel du bus-tram

Dans un rayon de 400 m des stations sont concernés :

  • Environ  16 000 habitants dont 14 500 dans la commune d’Antibes.
  • Plus de 9000 employés dont 4600 sur la commune d’Antibes.
  • Environ 8450 élèves/étudiants dont 1950 sur la commune d’Antibes.
  • Entre 30 000 et 48 000 visiteurs d’établissements recevant du public.

> Le potentiel total est estimé à 110 675 déplacements par jour dont :

> La fiabilité des temps de parcours

  • 16 minutes environ pour se rendre en bus-tram du Pôle d’échanges d’Antibes à la salle omnisports.
  • 20 minutes environ depuis le Pôle d’échanges d’Antibes pour rejoindre les stations terminales de l’IUT et des Clausonnes.

> Le calendrier • Cap 2016

2013 --  Études de conception
2014-2016 -- Travaux
Fin 2016 -- marche à blanc (phase de validation technique)
2017 -- mise en service du bus-tram

> Les périodes de travaux

Le phasage des travaux - qui se dérouleront de 2014 à 2016 - ainsi que l’organisation
des chantiers seront programmés de façon à maintenir l’usage du domaine public,
que ce soit en termes de circulation automobile, de desserte en transports publics ou
de service de première nécessité. Une information régulière sur le déroulement du
chantier sera mise en place à destination des populations concernées par le projet
(site internet, bulletins d’information, info presse, etc.).

> Tout ce que le bus-tram va vous apporter

Au-delà des 17 stations accessibles aux personnes à mobilité réduite et sans compter le Pôle d’échanges d’Antibes, l’aménagement du bus-tram comprendra :

  • Environ 6,5 km d’itinéraires cyclables sécurisés.
  • De nombreux points d’interconnexion du réseau futur de bus,  en particulier à St-Philippe, à la salle omnisports, à Weisweiller, aux Terres-Blanches et au Pôle d’échanges d’Antibes.
  • Deux nouveaux parcs relais et la mutualisation de parkings publics : l’un de 60 places à proximité du giratoire de la Croix-Rouge (rue des Terriers / RD35 bis) et l’autre de 200 places près de la salle omnisports (zone d’activité des Trois Moulins), en plus des aménagements réalisés par d’autres collectivités aux abords de l’itinéraire.
  • Un dépôt de bus des Trois Moulins agrandi et réaménagé.
  • De nouveaux véhicules de grande capacité (véhicules articulés) confortables, peu polluants, accessibles et esthétiques.

Le projet s’accompagne aussi du réaménagement des infrastructures routières existantes, notamment dans le secteur de l’échangeur « Antibes » de l’A8 avec l’amélioration des sorties autoroutières ainsi que sur la route des Trois Moulins qui sera mise en double-sens. Ces mesures d’accompagnement contribueront de manière très sensible au désengorgement routier sur ce secteur.

> Un investissement d’avenir, raisonné et partagé

La définition du projet se fait en étroite collaboration avec le Conseil général des Alpes-Maritimes et les communes traversées, Antibes, Biot, Valbonne et Vallauris. Il est indispensable de garantir une intégration cohérente dans toutes ses composantes avec son environnement direct. Le financement du projet, d’un montant de 126 700 000 € HT (acquisitions foncières comprises) sera financé à la fois par l’autofinancement (recette du Versement transport des entreprises et d’un emprunt) et par les subventions (Région Provence-Alpes Côte d’Azur, Conseil général des Alpes-Maritimes). L’État, dans le cadre de l’appel à projet « Grenelle de l’environnement » n°1, contribuera à hauteur de 7 millions d’euros.

> Pour tout renseignement

Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis
449, route des Crêtes BP43 06901 SOPHIA ANTIPOLIS CEDEX
bus-tram@agglo-casa.fr - www.pdu-casa.fr

Téléchargez le document au format pdf

Retour