Culture

Jean Charles Blais 17.3-9.6.13

Jean Charles Blais - Exposition temporaire - Musée Picasso - Antibes.

Musée Picasso

Jean Charles Blais est arrivé sur la scène artistique au début des années 1980, à un moment où la réapparition de la peinture se manifestait en France avec un groupe d'artistes réunis sous la bannière de la Figuration libre.

L'exposition du musée Picasso propose, dans une lecture à rebours, en partant des plus récentes productions de l'artiste, de parcourir ce processus créatif fait davantage de glissements que de ruptures, d'improvisations que de programmes, convoquant, pour toujours mieux l'éluder, la question de la figuration ou de la narration et celle aussi de la dématérialisation, avec l'utilisation des affiches arrachées qui allaient, quelques années plus tard, se transformer en tableaux dépecés.

Cette mise en morceaux de choses légères, transparentes, diaphanes donna naissance à des pièces fantomatiques que la série en 1997-1998 des Sur mesure, à la mesure de rien, tenta d'incarner dans une forme ressemblant à des vêtements.

Jean Charles Blais 17.3-9.6.13
L'image numérique a permis ensuite à Jean Charles Blais de poursuivre la recherche du comment de l'apparition des formes, en produisant des œuvres qui n'existent que par leur consultation, sans format définitif, avec une grande économie de moyens et d'interprétations, avant qu'en 2007, une commande à point nommé lui fît reprendre les pinceaux, les ciseaux et les papiers, pour porter un nouveau regard sur la notion de modèle, à travers le répertoire singulier de l'opéra, libérant le bonheur déclenchant des images partagées et des récits déjà construits.

Récemment, Jean Charles Blais a retourné les affiches pour s'intéresser à la partie imprimée. En peignant avec son pigment noir non plus sur les blessures du papier arraché, mais sur le brillant glaçage de l'illustration préexistante, faite de visuels et de textes, il invente une métonymie des images, brouillées par les transparences et les reflets que produit la lumière, et par leurs jeux d'apparition/disparition.

Jean Charles Blais 17.3-9.6.13
La Boîte à sardines, 1987, peinture à l’huile et collage sur affiches arrachées, 260 × 250 cm, collection particulière
Photo © François Fernandez / © Adagp Paris, 2013
Informations pratiques

Château Grimaldi
06600 Antibes
T. +33 (0)4 92 90 54 26/20

Adresse postale
Direction des musées,
musée Picasso
4, rue des Cordiers
06600 Antibes
T. +33 (0)4 92 90 54 20
F. +33 (0)4 92 90 54 21

Fermé le lundi
10.00 – 12.00 et 14.00 – 18.00

Plein tarif  6 €
Tarif réduit  3 €
sur présentation d’un justificatif /

Accès aux personnes à mobilité réduite

Retour