Vivre ensemble, Transports

Fluidifiez l'accès à Sophia Antipolis

Franchissement de l'autoroute et ouverture de nouvelles voies pour faciliter l'accès à Sophia Antipolis....

Franchissement de l'autoroute et ouverture de nouvelles voies pour faciliter l'accès à Sophia Antipolis, réalisation du pôle d'échanges de transports et création du “Bus-Tram” : dès 2015, les conditions de circulation seront totalement remodelées et  accompagneront le développement harmonieux du territoire sophipolitain.

Sophia Antipolis développe de nouveaux et nombreux projets, comme le campus Sophi@ Tech, le parc des sports des Trois Moulins ou encore le développement économique des Clausonnes.
Améliorer les sorties autoroutières d’Antibes pour les actifs se rendant quotidiennement sur la technopole est une réponse concrète à un problème actuel.

Réduire les points noirs
Aux heures de pointe, en effet, cet espace est saturé par le trafic. Plus de fluidité est donc nécessaire pour le développement harmonieux de Sophia. La Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, le Conseil général des Alpes-maritimes, les villes de Valbonne Sophia Antipolis et Vallauris Golfe-Juan et la société Escota ont décidé de conjuguer leurs efforts pour faciliter l’accès à Sophia Antipolis.

FLUIDIFIER L’ACCÈS À SOPHIA ANTIPOLIS

Nouveau viaduc aux Trois Moulins
Un protocle d’actions, ainsi, a été signé. En 2016, le “Bus Tram”, qui reliera directement Antibes à Sophia, passera au-dessus du giratoire des Trois Moulins grâce à un nouveau viaduc desservant la nouvelle salle omnisports, le nouveau campus universitaire de 5000 étudiants et les Clausonnes.

Création de nouvelles voies
De nouvelles voies de circulation seront créées pour diminuer de 50% le niveau d’embouteillage de la zone d’accès à Sophia Antipolis. Plusieurs opérations seront ainsi menées pour permettre d’augmenter la fluidité de l’ensemble de la circulation.
Une sortie directe de l’autoroute en venant de Nice, évitant les rondspoints d’accès à Sophia, sera rapidement réalisée.

De nouveaux échangeurs à l’étude
Pour compléter le dispositif, un demiéchangeur autoroutier à Biot et un demi-échangeur aux Tuilières seront aussi étudiés.

Sophia Antipolis est le navire amiral de l'économie des Alpes-Maritimes”, a insisté Éric CIOTTI, président du Conseil général des Alpes-Maritimes, pour qui, la résorption de ces points noirs dans la problématique des transports renforcera à terme l'attractivité de la technopole de Sophia Antipolis.

Pour Jean LEONETTI, président de la CASA, “c’est une phase d’actions majeures qui débutera dans l’année 2014, concernant à la fois les véhicules particuliers et les transports en commun pour les 25000 personnes se rendant tous les jours à Sophia Antipolis ”.

Retour