Inondations

Les inondations, comment et pourquoi ?

Une inondation est définie par la submersion, rapide ou lente, d’une zone habituellement hors d’eau. Les inondations ont plusieurs formes : débordement d’un cours d’eau ou d’un vallon côtier (qui peuvent être torrentiels sur notre territoire), ruissellements de surface, refoulement des réseaux pluviaux ou d’assainissement, mais aussi remontée de la nappe, et submersion marine sur les parties littorales.

Ce phénomène constitue un risque naturel majeur lorsque la zone inondable est occupée par l’Homme et ses activités. Il s’aggrave lorsque l’aléa, c’est-à-dire les conditions de formation et de propagation des crues et des ruissellements, est lui-même aggravé (imperméabilisation des sols, étranglements par des remblais ou des ouvrages, défauts d’entretien, …), ou lorsque la vulnérabilité augmente dans la zone inondable (développement urbain, …).

Le bassin versant

Le territoire de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis est drainé par les bassins versants de la Brague, du Loup et des petits vallons côtiers.

Le bassin versant

Téléchargez la carte au format pdf

Un bassin versant est défini comme l’aire de collecte des eaux de pluie, et délimité par les lignes de crêtes. En secteur urbanisé, l’organisation des canalisations pluviales peut toutefois en modifier les contours.

Ces bassins versants peuvent être sujets à trois types d’inondations :

  • Crue torrentielle : montée rapide du niveau d’un cours d’eau du à des pluies violentes et localisées et provoquant des débordements de ce dernier.
  • Ruissellement pluvial urbain : écoulements en surface des eaux de pluie.
  • Submersion marine pour les communes du littoral : inondation temporaire de la côte par la mer lors de fortes dépressions météorologiques.

Les inondations, quelles conséquences ?

Ces inondations présentent des conséquences majeures à plusieurs niveaux. En effet, les principaux enjeux sont :

  • Humains
  • Économiques (construction, activités, …)
  • Environnementaux (écosystèmes)